Mairie de Cadenet
Accueil
Plan du site

L'eau

La qualité de l'eau potable

Vous pourrez tout savoir sur la qualité de l'eau potable en France et sur notre territoire en cliquant ici http://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/eaux/article/qualite-de-l-eau-potable

Comment et pourquoi économiser l'eau ?

Comment et pourquoi économiser l'eau ?

L'eau de pluie provient par évaporation de la mer, des rivières, des fleuves et des lacs. C'est un bien commun à l'humanité utile à l'homme, à l'animal comme aux plantes.

L'eau est indispensable à la vie. C'est pour cela qu'il faut la protéger, l'économiser, la partager.

L'eau qui coule du robinet provient, après traitement, d'une rivière, d'un lac, d'une retenue d'eau.

Les eaux usées (de la maison, de l'industrie etc.) sont  ensuite déversées dans les égouts puis traitées dans une station d'épuration pour y être filtrée et purifiée. L'eau peut alors retourner à la rivière.

En période de sécheresse nous prenons conscience de l'importance de l'eau.

En stabilisant ou en réduisant notre consommation d'eau, on participe à la protection de ce bien commun .

Sur 100 litres d'eau potable déversée par notre robinet, nous n'en boirons qu'un seul litre!

Les 99 litres restants partent dans notre hygiène corporelle, nos WC, la cuisine , l'entretien du linge, de la vaisselle, de la maison, de la voiture et à l'arrosage du jardin !

Pour réduire ma consommation d'eau potable:

Je fais attention aux fuites:

  • un robinet qui goutte peut faire perdre 100 litres d'eau chaque jour et une chasse d'eau: 1000 litres chaque jour ! Pour détecter une fuite, je ferme tous les robinets, j'éteins tous les appareils consommant de l'eau  (lave-vaisselle, machine à laver,...) et je vérifie mon compteur d'eau: s'il tourne cela veut dire qu'il y a une fuite quelque part !

J'économise l'énergie nécessaire à chauffer l'eau en isolant le chauffe-eau et les tuyaux :

  • je réduit la déperdition de chaleur de l'eau entre le chauffe-eau et le robinet....

J'équipe les toilettes d'un mécanisme de chasse d'eau économique

  • pour n'utiliser que  3 à 6 l d'eau au lieu des 10 litres prévus mais inutiles. Je peux aussi réduire le contenu du réservoir en y installant un gros galet, une brique de terre cuite etc.

Je ne laisse pas couler inutilement couler l'eau

  • pendant que je me savonne les mains, me brosse les dents ou me rase,

Je prends des douches avec un  mitigeur thermostatique et un pommeau de douche avec aérateur :

  • 1 douche = 50 litres d'eau en moyenne au lieu des 150 litres d'un bain
  • avec le mitigeur l'eau est  immédiatement à la bonne température
  • les micro bulles d'air de l'aérateur mélés à l'eau me font croire que j'utilise la mêm quantité d'eau mais en  fait j'en économise pratiquemente 40 %

Je choisis de l'électroménager économe en eau: 

  • un lave-linge avec moins de 60 litres par cycle
  • un lave-vaisselle à environ 10 litres par cycle (contre 30 litres pour une vaisselle à la main!).
  • j'utilise la touche "éco" et  remplis toujours lave-linge et  lave-vaisselle avant de les mettre en route.

Je lave ma voiture dans une station de lavage :

  • 60 litres d'eau contre 200 litres avec un tuyau d'arrosage à la maison.

 

Plus d'info sur le site de l'ADEME

Photo prise par les enfants de l'atelier pédagogique photo du vendredi après-midi à l'école élémentaire de Cadenet en 2015.

Régularisation des ouvrages et prélèvements en eau

Le contexte actuel d’aggravation des épisodes de sécheresse en intensité et en durée nous rappelle que la gestion des usages de l’eau est un enjeu primordial.

Nous vous rappelons que tous les ouvrages et prélèvements d’eau doivent être déclarés :

  • Soit auprès de la commune, quand il s’agit d’un usage domestique (est assimilé à un usage domestique de l’eau tout prélèvement inférieur ou égale à 1000m3 d’eau par an)
  • Soit auprès des services de l’état pour tous les autres usages (industriel, irrigation d’espaces verts…)

Des contrôles administratifs et judiciaires sont déjà mis en œuvre depuis plusieurs années et ils seront renforcés dès 2018 par les inspecteurs de l’environnement. Tout défaut de déclaration ou d’autorisation d’un ouvrage de pompage ou tout prélèvement en eau dans le cadre d’une installation inconnue est une infraction réprimée par une contravention de 5ème classe.

Comment économiser l'eau du jardin ?

Quelques conseils utiles pour affronter l'été au jardin en ayant conscience que l'eau est précieuse et qu'un arrosage consomme entre 15 et 20 l d'eau par m²...

Pour économiser l'eau du jardin :

J'organise mon jardin avec des plantes méditérannéennes :

  • elles sont capables d'affronter la sécheresse et ne nécessitent pas spécialement d'arrosage.

Je remplace les gazons gourmands en eau par des solutions paysagères ou des espèces économes en eau:

  • faux kikuyu ou herbe des Bermudes ( Stenotaphrum secundatum), trèfle porte-fraise(Trifolium fragiferum), thym hirsute dans les endroits où l'on marche peu etc.

Je plante des arbres pour maintenir l'ombre et la fraicheur dans le jardin et autour de mon habitation:

  • un arbre bien enraciné ne nécessite pas vraiment d'arrosage pendant l'été.

Je paille le sol au pied des plantes:

  • je paille le pied des plantes et je remplis de paillis la cuvette au pied des arbres
  • le paillis est constitué de  végétaux du jardin broyés et de vieux cartons. Il conserve l’humidité 4 à 5 fois plus longtemps qu’un arrosage classique.

J'applique ce principe: un binage = deux arrosages:

  • bien évidemment je bine avant d'arroser, le soir à la fraîche !
  • je désherbe, j'arrache les plantes qui ne me conviennent pas comme ça je concentre sur mes plantes préférées l'apport en eau...

Je récupère et stocke l'eau de pluie tout au long de l'année pour arroser:

  • dans des cuves au pied des gouttières. Le contenant doit être bâché avec une moustiquaire fine pour réduire la prolifération des moustiques (voir article sur la lutte contre la prolifération des moustiques tigres ici. )
  • à la cuisine je récupère dans la journée l'eau de lavage des légumes que j'utilise le soir même pour arroser.

J'arrose mes plantes fragiles (les annuelles, les plantes en pot, les plantes en fleur, le potager...) exclusivement :

  • entre 19 heures et 9 heures du matin ( arrêté préfectoral du 7 juillet 2016 voir ici )

  • une ou deux fois par semaine pas plus (arroser tous les jours augmente le besoin en eau des plantes, trop d'eau nuit à leur bon développement et  favorise le développement de maladies)

  • au niveau du sol, aux pieds des plantes avec un arrosoir à goulot, un système de goutte à goutte ou un tuyau micro-poreux...

  • au potager une bouteille cul coupée, retournée goulot en terre arrose lentement le pied des tomates, des courgettes, des melons, des plantes gourmandes en eau

Si mon jardin est trop grand pour un arrosage manuel ciblé, je choisis un système automatisé

  • avec tuyau poreux, micro-gouttes ou goutte à goutte et je programme le déclenchement uniquement la nuit, une fois maximum par semaine

Je taille mes plantes pour limiter leur déshydratation :

  • plus la plante est étendue plus elle a besoin d'eau.
  • je taille les vivaces après floraison. 

Je mets mes plantes en pot à l'ombre :

  • la terre des plantes en pots se désséche très  vite. J'entoure mes pots de papier journal ou de carton pour maintenir l'humidité. Je recouvre le tout de papier de soie pour l'aspect esthétique!
  • je groupe mes pots à l'ombre. Resserrés ils conservent mieux l'humidité.

Et si à la fin de l'été le jardin est un peu jaune il reverdit à l'automne, se repose en hiver et refleurit au printemps!

Plus d'infos sur le site de l'ADEME

Retour haut de page ▲
Mairie de Cadenet - Cours Voltaire 84160 Cadenet
  CONTACT     RETOUR ACCUEIL